FFC : Orthez : souvenir Daniel Boniface – Rémy Aim 2ème

Le souvenir Daniel Boniface 2018 nous a offert une course qui ferait plaisir aux anciens. Un invité assez rare dans la région était de la partie, le vent !
De dos jusqu’à Sault-de-Navailles, le départ est ultra rapide. Thierry Gouanelle accompagne les premières escarmouches qui à Sault, ne possèdent que quelques mètres d’avance. Virage à  droite, vent de côté, la suite, tout coursier peut la deviner mais il est rare qu’une équipe s’organise dans ces conditions.
Le PAU VELO 64 en avait décidé autrement. Mathieu Dumont, Christophe Liberge, Jérôme Pessin et les 2 jeunes qui découvrent la compétition sur route Thomas Casenave et Rémy Aim ont lancés les hostilités après la petite bosse de Lacadée. Quelques km plus loin, le bon coup est parti. Une douzaine de coureurs dont 5 représentants du PAU VELO 64.
A l’arrière c’est la débandade, coureurs dans l’herbe, d’autres s’écartent dans le vent et jettent l’éponge, des scènes peu courantes par ici, risibles parfois !
Dans un éventail, il n’y a pas de la place pour tout le monde et à l’avant, Thomas en fera les frais. Belle expérience pour lui pour sa 2ème course !
A poteau de Lannes, la messe est dite. Une douzaine à l’avant, cinquante à  40s dont Thierry et Thomas puis le reste…. éparpillés… L’arrière se regroupera plus tard pour former un gros gruppetto d’une cinquantaine dont Denis, David et Kevin (PAU VELO 64).
Au pied de Lagor, l’échappée ne possède plus que 20s, rien n’est joué.
Dans le premier groupe de chasse, la poursuite est trop désorganisée. Seul l’Aviron Bayonnais se mettra en place et permettra à ce groupe de ne jamais s’avouer vaincu. Un grand mérite leur revient.
A l’avant, Bertrand Coumet (Bagnère) donne le tempo dans les bosses. Tout le monde participe, notamment Benjamin Laporte (UC Aire Barcelonne).
Le juge de paix Castetner et ses pentes de 20% finira le travail. Il ne manquera que quelques mètres à Christophe et Jérôme pour basculer avec les premiers alors que l’on enregistre des retours de l’arrière.
Mathieu emmène Rémy pour le sprint final qui voit le local, Ludovic LAFARGUE (UCO) s’imposer devant Rémy Aim (PAU VELO 64).